Faire un pas pour la planète en nettoyant sa boite emails.

Rédigé par Frédéric Lemercier
22/2/2021
Delia Agit

Nous le savons aujourd'hui, un email pollue. En comparaison, envoyer un email avec une pièce jointe de seulement 1Mo reviendrait à laisser allumer une ampoule 60W pendant 1 heure. Alors que se passe t-il quand on envoie et stocke des centaines (pour ne pas dire des milliers !) d'emails chaque année ?

Pourquoi ça pollue ?

Il s'agit pourtant de quelques chose de très simple et rapide à envoyer (tellement qu'on estime à environ 10 milliards d'emails envoyés par heure dans le monde), pourtant ils sont une source de consommation énergétique phénoménale. Derrière l'envoi d'un email et son stockage, il y a un serveur informatique, qui travaillent toute l'année, 24h/24 et 7j/7. Ces serveurs consomment énormément d'électricité pour fonctionner, mais aussi pour les garder à la bonne température.

Un email parcourt en moyenne 15K kilomètres de câbles pour arriver à destination, sans compter l'énergie consommée par les ordinateurs et les serveurs de stockage...

Réduire son impact

Des gestes simples peuvent néanmoins faire une grande différence dans l'impact environnemental de vos messageries (pro comme perso)

  1. Supprimer les emails récurrents.
    Un email récurrent, c'est un email que l'on reçoit tous les jours ou toutes les semaines par exemple (rappels, récapitulatifs hebdo, etc.), et qui s'entassent dans nos boîtes mails si nous n'avons pas le réflexe de les supprimer au fur et à mesure. Pour les supprimer, rien de plus facile puisque, généralement, ils ont tous la même nomenclature, il suffit donc de les identifier, puis de faire une recherche par nom (ou autre) pour les supprimer en masse
  2. Se désabonner de ce qu'on ne lit pas.
    Nous sommes tous les proies d'emails indésirables, que l'on reçoit chaque semaine mais que nous n'ouvrons jamais. Pourquoi les garder ? Au lieu de les supprimer, le plus simple serait surement de résilier leur abonnement. Pour rappel, chaque email comporte (c'est une obligation légale) à sa toute fin un lien vous permettant de vous y désabonner (parfois dur à trouver !).
  3. Supprimer les emails trop vieux et/ou obsolètes.
    En descendant dans nos boîtes emails, nous trouvons des messages datant de plusieurs années, qu'on garde "juste au cas où" ? Supprimons ceux qui n'ont plus d'intérêt. Dans Gmail, il suffit de taper dans la barre de recherche "before:" suivi de la date souhaitée pour retrouver tous les emails reçus avant cette date (exemple : "before:2016/2/10")
  4. Se débarrasser des spams.
    Si on regarde dans le dossier spam, on découvre des emails dont on se fout éperdument... Faisons un petit coup de ménage !
  5. Se débarrasser des pièces jointes.
    Les emails qui sont les plus polluants sont ceux avec des pièces jointes, ils sont ceux à supprimer en priorité ! Prenons 10 secondes pour nos poser sur l'utilité future d'une PJ, et supprimons celles qui ne nous servent pas.
  6. Limiter l'envoi d'emails non-essentiels.
    Supprimer les emails reçus c'est bien, en envoyer moins, c'est encore mieux. Identifions les emails non-essentiels (d'une phrase, à un collègue dans le bureau d'à côté, pour dire "ok", ou "merci"...) et soyons attentifs pour réduire leur utilisation.


Des bonnes pratiques en entreprise

Plusieurs bonnes pratiques existent en entreprise pour réduire l'empreinte environnementale de nos emails, qui peuvent être activables très vite.

Il peut s'agir tout simplement d'un doc permettant aux collaborateurs de prendre conscience de l'impact des emails sur la planète.

Chez Delia Tech, c'est tout simplement inscrit dans notre calendrier ! Un moment hebdomadaire de 2 minutes chrono, pour supprimer un maximum d'emails inutiles. Un moment court, qui n'a pas d'impact sur notre agenda mais qui fait quand même du bien à la planète !

Nettoyer votre boîte mails perso

Si vous souhaitez nettoyer votre mailbox perso, il existe différents outils faciles à prendre en main et gratuits, tels que CleanFox, disponible à la fois sur ordinateur ou mobile

Et vous, quelle pratique avez-vous mis en place pour limiter l'impact de vos emails ?

Au top de la nouveauté !

Recevez notre bulletin chaque mois, directement dans votre mailbox !

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.